Patriot Act

ussecurityCarolina Beach. Nous attendons un taxi. Je feuillette machinalement mon passeport, orné d’un beau visa US. Puis le passeport d’Ellen. Et là, surprise : même visa (B2) autorisant un séjour de 6 mois… mais une autorisation de 6 mois pour ma pomme et de seulement 3 mois pour Ellen et Noah !

Petit moment de flottement… dans 1 semaine, les visas d’Ellen et de Noah arrivent à échéance. Une mauvaise blague ? La Hollande, comme la France, fait partie des pays du « Visa Waiver Program », dont les ressortissants sont exemptés de visa pour les séjours de 3 mois… raison pour laquelle nous avons demandé un visa de 6 mois.

Faute d’inattention du douanier ?
tamponel

Pourtant, je revois encore très bien le zèle schizophrène du flic des frontières… qui m’a immédiatement classé dans la catégorie « dangereux arabe en règle à contrôler pendant 2 heures ».

 

On se calme. Quel risque court-on réellement avec un visa expiré aux US…? Aucune idée. Mais notre fraiche expérience du pays est sans équivoque : on joue forcément gros. Nous ne sommes pas en Europe. Nos droits de « citoyen-touriste » ne valent pas grand choses ici.

Une brève recherche sur le net vient cruellement confirmer ce sentiment.

C’est l’histoire de Mirjam et Wesley, un jeune couple hollandais de notre âge, partis en 2007 pour un tour du monde. Accrochez-vous.

***

  Wesley tombe malade aux USA. Lorsque le couple se présente à la frontière mexicaine, leur visa a expiré depuis 10 jours. « Quel risque courrons-nous? » se demandent-ils. Ils souhaitent de toute façon quitter le pays…

Ils sont conduits dans une prison du Nouveau Mexique. Wesley passe les 4 premières semaines dans une cellule d’isolement de 2 x 3 m. Un lit, un matelas, des draps et un WC. Les menottes ne sont ôtées que pour les repas, glissés par une trappe. Mirjam, elle, partage une salle avec 80 autres femmes, dont des criminelles. Elle reçoit peu à manger. Elle ne voit pas la lumière du jour. Les rixes entre détenues sont quotidiens. Interdiction de sortir de cette salle. Pendant 2 mois.

You are not allowed to make a phone call.

Mirjam et Wesley n’ont pas reçu d’avocat. N’ont pas été autorisés à téléphoner à leur famille. Ce n’est qu’au bout de plusieurs semaines qu’une personne de l’ambassade néerlandaise a pu les contacter (pour leur dire qu’elle ne pouvait rien faire pour eux). Après 6 semaines, Wesley peut quitter sa cellule. Il est renvoyé par avion en Hollande. Mirjam reste encore deux semaines en prison.

Cette histoire n’est pas un cas isolé. Wesley parle d’un italien, croupissant depuis 5 mois dans la même prison, devenu à moitié fou, à cause d’un visa périmé.     USCBPCette histoire récente (2007) aurait pu être la nôtre.

Elle fait partie des choses à savoir avant de poser le pied aux USA.

Elle est conforme à ce que j’ai ressenti dès le premier jour, à l’aéroport de Miami. You are not allowed to make a phone call. Lorsque même la vision de Noah dans les bras d’Ellen ne changeait rien à notre situation. Et pour finir, on t’expulse comme un chien, sans un mot d’explication.

Ellen a du mal à avaler cette simple réalité : l’Amérique n’est pas l’Europe. Les règles du jeu sont différentes. Peut-être faudrait-il un jour faire subir le même sort à quelques touristes américains pour que les choses changent ? Même en Chine ou en Thaïlande, il m’avait suffit de payer une taxe modique pour les quelques jours de retard sur les dates d’échéances de mes visas.USCBP2PS : il n’a heureusement pas été nécessaire de fuir par la mer vers le Canada, on a pu régler l’incident 3 jours avant la date fatidique…

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *